[ Accueil / RPG / Anime / Fuji Files / Japan Life ]
Titre : Baten Kaitos
Sorti le 01/04/2005
Developpé Monolith pour Namco
Existe en : jap/us/pal
Nombre de mini-disc: 2
Console : Gamecube


Baten Kaitos est la dernière perle de Monolith (Xenosaga), mais c'est le premier jeu de leur boite à être arrivé en france, le succès de Tales of symphonia y est sûrement pour quelque chose.
Réunissant plusieurs génies du monde vidéoludique, on attendait beaucoup rien qu'à l'annonce de ce staff, après la découverte du système de combat à base de carte qui se voulait innovant, on était en droit de se demander si l'idée de ce système allait nous convaincre, une fois le jeu en main, nous avons compris qu'il n'y avait pas à douter des concepteurs, l'innovation est bien présente, reste plus qu'à savoir si le scénariste Masato Katou (Chrono Trigger, Chrono Cross) avait bien fait son travail.


L'histoire.

Le jeu débute par une très belle cinématique (d'ailleurs, toute la pub du jeu était basé dessus) nous contant une légende, il y a longtemps une guerre entre les hommes et le dieu de la destruction, suite à cette guerre, la Terre s'est séparé en plusieurs îles volantes.
S'ensuit un résumé de ce qui nous attend dans le jeu, le tout en image de synthèse, une fois dans le jeu, on retrouvera tous les éléments de cette intro avec le moteur du jeu tout en 2D (comme la version playstation de FFVI par exemple).
Lorsqu'on lance une nouvelle partie, on nous propose de choisir notre sexe (qui changera la couleur des menus, bleu pour les hommes, rose pour les femmes) puis on choisi un nom, le jeu commence et on nous apprend que nous sommes un esprit, très peu de personnes peuvent en avoir un, et très peu peuvent les voir ou les entendre, depuis un certain temps, notre esprit s'est attaché à Kalas, nous sommes son guide spirituel et le guidons tout au long du jeu, son but est simple, venger son grand-père et son frère.
Le jeu débute dans un petit village, notre héros se réveille chez un docteur, il s'est fait agressé dans la forêt et a été ramené ici, Kalas n'a aucune séquelle, mais il semble que nous (l'esprit) ayons perdu la mémoire. Kalas décide de retourner à la forêt, là-bas il fera la rencontre de Xelha, elle est à la recherche des magnus ultimes et souhaite empêcher l'empereur Goldoblame de les récupérer, ces magnus ultimes sont 5 cartes qui une fois réuni réssuciteront le dieu maléfique Malpercio. Kalas joindra donc Xelha dans sa quête, mais pour des raisons plus personnel, l'assassin de son grand-père est le bras droit de Goldoblame.
Voilà donc un scénario qui semble très classique au premier abord, il se trouve qu'au final, il est effectivement très classique, même si je ne vous ai résumé que les 20 première minutes, le but sera le même les 20 heures qui suivront. Baten Kaitos nous réserve tout de même son lot de surprises, avec d'énormes rebondissements, des personnages secondaire qui semblent basic au premier abord, mais sont au final bien travaillé, se sera surtout Kalas qui nous étonnera et retiendra toute notre attention.

Magnus et combat

Le magnus est l'élément clef du monde de Baten Kaitos, chaque objets, chaque personnes, bref tout choses est composé de magnus, il existe aussi des magnus vierge qui permettent de stocker l'essence d'un objet dans une carte.
Le système de combat use donc ce principe de carte, il peut paraître compliqué au début, mais la prise en main est très simple et rapide.
Avant de vous lancer dans un combat, vous devez gérer votre deck, là où vos cartes sont stockées avec vos armes, vos protection, la nourriture (qui remet des HP), certains types d'objets et de nombreux autres parfois originaux, vous avez un certain nombre de cartes, mais vous devez en choisir 20 (ce chiffre augmentera durant le jeu), les cartes choisies seront vos cartes jouables durant le combat, elles apparaitront de façon aléatoire, 3 cartes sont sélectionnables (le nombre augmentera), le reste est dans une réserve, ils apparaitront au fur et à mesure que l'on use les cartes sélectionnable.
Passons maintenant au plus compliqué, mais aussi le plus intéressant : les combos. Sur chaque coins d'une carte se trouve sur les 1 chiffre qui iront de 1 à 9, ces chiffres permettent de faire des combos, la manière est à peu près la même qu'au poker, par paires (ex : 2,2,3,3) ou par suite (ex : 1,2,3,4) mais aussi dans l'autre sens (4,3,2,1), si vous commencez une suite puis coupez par une autre carte (ex : 1,2,3,4,5,3), la combo est annulée, donc il est parfois mieux de ne pas lancer toutes les cartes si la combo se trouve coupé, les combos permettent donc d'augmenter les dégâts par pourcentage (ex : une suite de 1,2,3,4 donnera +26% au total des domages).
Autre point très important qui renforce d'autant plus le système de combat : les éléments. La plupart de vos attaques et de vos protections ont un élément (ténébre, feu, eau, vent, temps, lumière) qui s'oppose entre eux (lumière et ténébre, vent et temps, eau et feu), la plupart des créatures ont un élément qu'ils craignent et un autre qu'il apprécie, une créature qui craint le feu, peut avoir +50% de dégâts au attaque de feu, il y aura donc de fortes chances que l'eau lui inflige -50% au dégâts du même élément, mais le plus difficile à gérer est que si vous faites par exemple 100 d'attaque d'eau et 80 d'attaque de feu lors de la phase d'attaque, vous obtiendrez pour dégâts 20 d'eau, bref il faut toujours faire attention à ne pas lancer 2 éléments opposés dans la même attaque.
Une dernier point concernant les magnus, il se trouve que vos cartes évoluent durant le jeu, par exemple les bananes feront 4 d'attaque, après quelques heures (voir minutes), elles évolueront en bananes mûres qui redonnera de point de vie cette fois, puis elles évoluera en bananes pourries qui auront cette fois 12 d'attaque.


Realisation

Baten Kaitos propose, contrairement aux autres grosses productions, des décors en 2D et les personnages en 3D, le jeu étant old school, ce choix était obligatoire, certains regretteront l'absence de cinématique, surtout après la claque que nous met l'intro (qui est la seul cinématique du jeu), aucun plan rapproché de nos héros, bref comme à l'époque des rpg playstation. Il est par contre à noter que la 2D donne un rendu magnifique, des décors que l'on croirait sorti Chrono Cross mais au goût du jour, peut être la plus belle 2D réalisé, il y a de moins en moins de choix en même temps. Les phases de combat tout en 3D sont par contre juste assez beau pour par que l'on critique, les magies simples, rien de magnifique non plus, le charact design quand à lui est...différent, mais loin d'être mauvais, je dirais qu'il faut juste s'habituer à ce style, car les personnages sont loin d'être laid.


Staff de rêve

Commençons par Motoi sakuraba, mon compositeur culte, sa présence dans Baten Kaitos a joué beaucoup dans l'intérêt du soft, ses compositions sont magnifiques, proche de celles qu'il a composé pour star ocean 3. Aucune piste (ou presque) n'est mauvaise, les thèmes de donjons sont excellents et les thèmes de combats donnent justement envie de faire les combats, bref je conseille fortement l'OST qui est indispensable pour tout fan de Sakuraba. A noter aussi que c'est son premier travail fait sous son propre label tri-crescendo.
Passons à Masato Katou, scénariste de Chrono Trigger et Chrono Cross, 2 RPG entrés dans la légende, dont beaucoup espèrent un jour une suite, comme dit plus haut, malgré un scénario classique dans l'ensemble, Katou semble avoir plutôt misé sur le monde/l'univers de Baten Kaitos ainsi que les rebondissements de taille, un travaille peut être moins que pour Chrono Cross, mais loin d'être baclé.
Le reste est essenciellement composé de personne ayant bossé pour les Chrono, xenogears ou encore star ocean, on reconnaitra d'ailleurs la patte de chrono cross en ce qui concerne les décors.

Baten kaitos 2

Une suite est donc prévue, Namco l'a annoncé il y a quelques semaines, le jeu ce déroulera 40 ans avant le premier, le héros sera un soldat impérial, on sait que l'on reverra Gibari (un des 6 persos jouables du premier), les musiques seront toujours signées Sakuraba, de nouvelles îles devraient apparaître, les anciennes seront toujours présentes, le moteur graphique semble avoir été amélioré, des séquences 3D semble être apporté (au vu du trailer), il devrait sortir au japon en décembre 2005.
Il ne faut pas oublier non plus qu'un épisode sur DS est aussi prévu, les infos le concernant sont encore mince, aucune date de sorti annoncé pour l'instant.

Bilan

Baten Kaitos est LE rpg GameCube, bon les choix ne sont pas vastes, mais je dirais même LE rpg de l'année 2005, pour son système de combat vraiment bien pensé et captivant, ses musiques made in sakuraba, ses rebondissements innatendu, la magnifique 2D qui nous prouve que le rpg en 2D existe encore et nous réserver de bonne surprise par leur beauté, un système de temps réel pour l'évolution des magnus très bien géré, une durée de vie énorme (au moins 60 heures).
Les possesseurs du GameCube ne devraient pas hésiter à se le procurer, il ne reste plus qu'à espérer que le second volet sera de la même qualité en apportant son lot d'originalité.



Ash!!
les rebondissements, le système de combat original, la durée de vie, les musiques, le côté old-school
un scénario classique, pas assez de personnages